Retour sur le Festival Pression Live

Depuis début du mois, de nombreuses places étaient à gagner sur différents sites pour le festival Pression Live, vous en avez donc peut-être entendu parler. Et bien j’ai moi-même gagné mes deux entrées pour ce concert privé qui s’est déroulé hier soir. Moi qui me suis toujours plainte de ne jamais rien gagner, j’ai décidément beaucoup de chance ces derniers temps… c’est louche !

Image

Nous voilà donc, avec H, parmi à peu près 500 autres invités ou heureux gagnants de places (personne n’a payé pour être là en fait), devant l’Olympia, boulevard des Capucines. On fait alors la queue et des demoiselles passent pour nous donner nos bracelets « Pression Live » et 3 tickets conso : la soirée commence bien. Malheureusement, on a vite déchanté en réalisant que la seule boisson proposée était de la Kronenbourg. Je n’aime pas la bière, je n’ai jamais aimé la bière et je pense ne jamais m’y faire (c’est pas faute d’avoir essayé, mais non, trop beurk).

Image

Une fois dans la salle, pas grand monde, il y a de la place assez près de la scène. H a bien envie de monter s’asseoir mais j’ai bien envie d’être proche de la scène pour prendre des photos… c’est moi qui l’emporte ! Question photo d’ailleurs, j’ai fait du mieux que j’ai pu mais la photo de concert, c’est pas fastoche. Je vous mets ici une sélection de mes « préférées ». Sombres, floues… ne soyez pas médisant, c’est leur côté artistique 😉

Premier groupe : Alexis & The Brainbow, un tout jeune groupe Lyonnais, qui a gagné sa place sur la scène de l’Olympia en remportant les Talents du Live, concours auquel environ 730 groupes ont participé ! Et bien ils ont mérité leur place. J’ai beaucoup aimé ! Du pop, du rock, de l’électro, un arc-en-ciel… ça bouge ! Organic music for electronic people
ImageImage

 

Deuxième groupe : La Femme, groupe de rock français venant d’un peu partout : Biarritz, Marseille, Paris, la Bretagne… je les ai trouvé super. Un son synthétique, un peu psychédélique, bien influencés années 80 je pense… Petite mention particulière pour ce groupe français qui chante en français (contrairement aux deux autres).
ImageImageImageImage

 

Troisième groupe : Les Naïve New Beaters, groupe parisien, mélange de rock, rap et musique électronique, qui mettent toujours autant le feu avec leurs 3 palmiers ! Le chanteur avait encore l’air défoncé (mais je crois qu’il parle juste comme ça en fait), et Mickey nous a fait l’honneur de monter sur scène et nous faire quelques pas de danse…
ImageImageImageImage

 

Quatrième et dernier groupe : Les Babyshambles, qui ne nous ont pas fait l’honneur de monter sur scène (ou carrément de venir à l’Olympia). Pete Doherty était peut-être trop défoncé pour chanter… On les a tout de même attendu un peu plus d’une heure. Tout avait été mis en place mais non… nous avons été invités à regagner les sorties, un peu énervés ! Un DJ set des Citizens nous a aidé à patienter et Mickey a vaguement essayé de nous amuser 5 minutes mais… une heure c’est long !
Image

 

Quoi qu’il en soit, Pete ou pas, c’était une très bonne soirée, avec des très bons groupes ! Merciiiiiii
Pour finir, on est même reparti avec un tote-bag (encore un) contenant un grande canette de bière (merci mais non merci) et l’affiche de la soirée.

Enjoy !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s