I love tatoos

Les tatouages, une fois qu’on commence, c’est comme les pistaches, on ne peut plus s’arrêter. Mon premier date d’avril 2006… j’ai enchaîné sur deux autres puis je viens de m’en faire un 4e au printemps dernier. Je pensais arrêter au 3e et finalement… j’en suis à 4. Maintenant je ne dis plus non à d’autres, on verra !
Que ce soit purement esthétique (je suis plutôt de ceux-là) ou pour faire passer un message (pas trop mon truc), il est rare de s’arrêter à un seul. Pourquoi ? De nombreuses personnes aimeraient se faire tatouer mais ne passent pas le cap. De peur d’avoir mal, de peur de le regretter, de peur tout court. Ou simplement parce qu’il ne savent pas quoi faire et/ou ne savent pas où le faire. Ou parce que c’est cher. Des raisons, il y en a plein ! Mais une fois qu’on s’est lancé et qu’on a fait le premier, ça désacralise un peu la chose. Du coup, ça devient plus facile de se faire tatouer et on passe la porte du tatoueur sans trop de difficultés.

Si vous avez envie de vous lancer, voilà quelques petits conseils perso :
• oui, ça fait un peu mal mais ça fait partie du « jeu ».  J’avais demandé à une de mes tatoueuses pourquoi ils anesthésiait pas et mis à part le côté médical un peu contraignant, elle m’avait dit que c’était comme ça. Un tatouage ça se mérite, il faut supporter la douleur et puis c’est tout. Mais ça dépend aussi où vous le faites. Les zones douloureuses sont faciles à repérer, ce sont les zones les plus sensibles, et celles où la peau est fine. Pincez-vous légèrement avec les bout des ongles et vous saurez. Pour tout le monde cependant, sous les bras (entre l’aisselle et le coude) ou sur le dessus du pied, ce sont par exemple deux zones très sensibles.
• ça demande de l’entretien. Ne pensez pas souffrir pendant 4h pour votre magnifique dragon dans le dos et sortir tranquille. Un tatouage, c’est une brûlure, et si elle cicatrise mal, c’est le tatouage qui en pâtit. Deux semaines minimum de Bepanthen ou Cicaplast 3 fois par jour. Selon les tatoueurs, les recommandations varient mais il ne faut pas mettre de pansement car pour bien cicatriser, votre tatouage a besoin de respirer. Pas d’exposition au soleil pendant 2 mois (attention aux tatouages avant ou en été…). Pas de piscine, mer, sauna… pendant un mois. Toute pratique est également déconseillée pendant 2 semaines (transpiration, mouvement brusque). Si vous ne respectez pas ça, vous pouvez avoir à retourner chez le tatoueur pour des retouches et rebelote pour les soins. On tatouage, on en prend soin !
la couleur peut légèrement changer avec les années et le soleil, vous aurez donc peut-être besoin de repasser un peu dans quelques années. Ca dépend pas mal de l’encre, pour les noires par exemple, certaines « verdissent » » d’autres « bleuissent ».
si vous voulez un jour enlever votre tatouage au laser, sachez d’une que c’est douloureux (je n’ai pas testé mais il paraît que c’est plus douloureux encore que le tatouage) et de deux, le dermatologue aura besoin de savoir de quelle encre il s’agit (la femme de mon imprimeur enlève des tatouages, c’est lui qui me l’a dit)
• n’allez pas chez le tatoueur le moins cher de la région… c’est sûrement parce qu’il est mauvais ou pas assez « clean ». Rappelez-vous, votre tatouage, vous allez le garder toute votre vie. Mieux vaut mettre le prix dans un bon tatoueur, propre (très très très important) et doué. Sinon vous risquez l’infection ou un tatouage un peu foiré. Ça arrive à plein de gens et même à moi, mon premier tatouage n’est pas bien dessiné et le monsieur a mis beaucoup trop d’encre… Comptez tout de même (à Paris), minimum 80-100€, même pour un truc minuscule. Il ne vous feront pas payer 30€ pour une crotte. Ensuite, plus il y a de détails, plus il est gros, complexe… plus c’est cher !
n’hésitez pas à aller demander conseil. Si vous hésitez sur votre dessin, le tatoueur pourra vous aider, vous guider, le dessiner avec vous pour qu’il soit parfait. Ils sont aussi là pour ça.

Sur Paris, je conseille le salon Dragon Tatoo, dans le Marais. Elles sont un peu plus chères que tous les tatoueurs qu’on peut trouver à Châtelet par exemple, mais au moins leur salon est clean, elles sont sympas et douées. Les tatouages sont bien faits, elles mettent ce qu’il faut d’encre, nikel. Celui sur mon poignet droit, le dégradé est tellement bien fait qu’on me demande très régulièrement s’il s’efface, et quand on passe la main, on ne le sent même pas, parfait ! Allez les voir, elles vous renseigneront si besoin. Je dis « elles » car c’est une équipe entièrement féminine. Mais messieurs rassurez-vous, elles n’ont rien contre vous.
>> http://dragontattoo.fr/

Je vous dirais bien attention, réfléchissez bien à ce que vous voulez faire avant de vous lancer, tout ça tout ça, mais je ne suis pas un modèle, je me suis souvent tatoué sur un coup de cœur ou un coup de tête. Et pi à force de réfléchir, on ne se lance pas…

Pour finir, voilà une sympathique « tatoo-infographie » de Paul Marcinkowski. Je pense que ça ne concerne que les états-unis, mais il y a tout de même 3/4 des personnes qui sont tatouées ! En France, les chiffres disent 1 français sur 10…
Image

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas.
Enjoy !

Publicités

Une réflexion sur “I love tatoos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s