Les 4 accords Toltèques

Hier soir, j’ai passé la soirée avec C, qui m’a présentée E. E, c’est une ancienne esthéticienne, aujourd’hui plutôt orientée dans les massage énergisant, car elle s’est rendue compte il y a quelques années qu’elle avait du magnétisme dans les mains… J’ai beaucoup de mal à croire à ce genre de choses, je l’avoue, mais C m’a dit que c’était véridique, quand on sort de chez elle, on va mieux.

Je n’ai pas été « magnétisée », mais on a beaucoup discuté, et elle s’est avérée être une très gentille dame, fort bien avisée, qui m’a parlé pour la première fois des 4 accords toltèques. Des accords que vous devez passer avec vous-même et qui vous permettront de vivre bien. Car on se prend beaucoup la tête et parfois ça fait beaucoup de bien de re-la-ti-vi-ser. Ces accords, j’ai envie de les partager maintenant que je les connais.Mais bon, qu’est ce que c’est que cette chose ? Reprenons déjà les bases. Depuis notre tendre enfance, nous sommes entourés de règles. On apprend ce qui est bien et ce qui est mal, et on finit par avoir une vision assez arrêtée des choses. Des conditionnements qui peuvent parfois nous empêcher d’avancer, de nous sentier bien, alors que c’est la base pour être heureux. Et ça, j’y crois. La preuve, si vous vous sentez bien dans votre peau et que vous positivez, la vie sera plutôt facile et vous n’aurez pas trop de soucis. Alors que si vous êtes pessimistes, que vous ne croyez pas ni en vous-même, ni aux autres, votre vie sera semée d’obstacles. Ce n’est évidemment pas une règle absolue, attention ! Parfois les choses ne vont pas, même pour les personnes les plutôt positives et heureuses du monde, mais c’est la vie, et après tout, c’est elle qui nous apprend tout.

Oui, j’arrive au sujet principal…  Voilà donc les nouveaux accords, que vous devez passer avec vous-même, maintenant que vous êtes grands.
Le premier : Que votre parole soit impeccable. Dit ce que tu penses et pense ce que tu dis. Ne médis pas, ni sur toi-même, ni sur les autres. Les paroles sont souvent bien plus destructrices que les mots. Une remarque ou une insulte bien placée peut vous chambouler le cerveau et vous faire perdre toute confiance en vous. Mais les mots peuvent aussi avoir l’effet inverse, faire du bien, construire. Basez-vous là dessus. Pas de « je suis moche » « je suis grosse » « je suis nulle » car au final, vos paroles transformeront la réalité. Vous êtes beau, vous êtes unique, quoi qu’en disent les autres et les préjugés à deux balles.

Le deuxième : N’en faites jamais une affaire personnelle. Lorsque que quelqu’un vous balance une critique, ne le prenez pas pour vous, ce n’est que SA façon de voir les choses. C’est l’image que cette personne a de vous, ce n’est pas vous. Et tout ce qui arrive autour de vous n’est pas une conséquence de vos actes. Ne vous mêlez pas de ce que pensent les autres, on s’en fout.

Le troisième : Ne faites aucune supposition. Car oui, avec des « si » on refait le monde. Et à force de faire des suppositions, on finit par y croire. Si Doudou est en retard, il est en retard, point. Pas de « et si » « et si » et si ???? ». Ça vous monte à la tête pour rien. Si Untel ne vous a pas dit bonjour ce matin, ce n’est pas parce que ça ou ça ou ça. Il ne vous a pas dit bonjour, point. En plus, vous allez lui faire la tête pour rien. Ayez le courage de poser des questions et de votre côté, d’expliquer les choses clairement. Plus on est clairs dans nos propos, moins il y a de quiproquos, moins on se fait de films et mieux ça va. Testez, vous verrez.

Le quatrième : Faites toujours de votre mieux. Et votre mieux n’est pas le mieux de quelqu’un d’autre. C’est votre mieux à vous et surtout à votre niveau. Si vous en faites trop, ça vous stresse, vous épuise, ce n’est pas bon. Si vous n’en faites pas assez, vous culpabiliserez. Il faut trouver le juste milieu. Et ce mieux varie aussi. Si votre mieux du jour, c’est de ne rien faire alors ne faites rien. Si votre mieux de demain c’est de faire un grand ménage de printemps alors c’est parti ! Faire son mieux, attention, ce n’est pas être parfait.

Pour mieux comprendre tout ça, voilà quelques exemple de lectures  :
Les Quatre Accords toltèques, la voie de la liberté personnelle de Miguel Ruiz
L’homme qui voulait être heureux, de Laurent Gounelle

Ou même un film :Le guerrier pacifique, disponible en intégralité sur YouTube >> http://www.youtube.com/watch?v=ekFkLkNJn6I

Voilà, vous avez toutes les clés en main pour être (plus) heureux. Je trouve que finalement, tout ça c’est surtout être franc, ne pas se prendre la tête, et le principal, c’est d’être soi-même. N’hésitez pas à partager ça avec les autres, tout le monde a droit au bonheur…

Bon, sinon, non, je n’ai rien lu ni vu (je n’ai entendu parler de tout ça qu’hier après tout) mais ça m’a convaincu, donné envie de vous en parler, et c’est désormais dans mon programme de l’été !
Enjoy !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s